Exit la “Loterie Vert”. C’est Lottotech qui proposera une nouvelle formule pour cette loterie presque octogénaire, qui a connu ses heures de gloire avant l’arrivée du Loto.
Conservez vos anciens billets. Bientôt ils pourraient être des pièces d'une histoire révolue.

C’est un pan de l’histoire de Maurice qui disparaît. Après 78 ans de présence, la Loterie Verte (NdlR, appelé Loterie Vert par les Mauriciens), gérée par la Government Lotteries, sera privatisée.

Lottotech, l’organisateur du Loto, reprendra bientôt la gestion et l’opération de la “Loterie Vert”.

Fini la loterie sous sa forme actuelle, avec la vente de billet et le tirage mensuel au 3e étage de Mutual Aid Building, à Port-Louis.

La nouvelle loterie sera en ligne, calquée sur le modèle du Loto, et bénéficiera de la logistique technique de Lottotech, une filiale du groupe Gamma.

Les négociations sont en cours actuellement entre Lottotech et la GRA, instance régulatrice pour l’organisation de jeux et tout laisse croire que l’accord sera scellé prochainement.

La décision de confier la gestion de la “Loterie Vert”, opérant comme un corps parapublic au sein du PMO depuis décembre 2007, fait partie d’un package accordé à Lottotech suivant le litige l’opposant à la GRA devant la cour d’arbitrage depuis plus d’une année.

Le litige porte sur des mesures unilatérales prises par le ministère des Finances dans le sillage des décisions budgétaires de mars 2015. Le gouvernement craignait que l’avènement de la carte à gratter, de même que la publicité faite autour du Loto, allait contribuer à créer une “nation zougadère” dans le pays.

Une décision qui avait visiblement modifié les plans de Lottotech et influé négativement sur ses revenus. Dès 2015, ses profits après impôts avaient chuté de 76 %, à Rs 40 millions. Le chiffre d’affaires a aussi connu une baisse de 40 %, dégringolant à Rs 1,67 milliard au 31 décembre 2015.

L’arbitrage de la GRA sur ce litige, qu’on dit imminent, devrait privilégier une win-win situation pour régler ce litige. Ainsi, Lottotech sera autorisé à organiser plus d’un tirage par semaine, probablement le samedi et le mercredi. Et cerise sur le gâteau : elle aura la gestion de la “Loterie Vert”. Un package qui viendrait doper, à coup sûr, les revenus de la compagnie et engranger plus de Gaming Tax dans les caisses de l’État.

Pour le moment, le modus operandi de ce deal reste à être finalisé, notamment pour savoir si le format du tirage mensuel sera maintenu ou s’il se fera sur une base hebdomadaire. Aussi, le transfert des employés de la “Loterie Vert”, au nombre de 72, vers Lottotech, aura à être discuté entre les différentes parties.

Selon nos informations, il faudra compter jusqu’à la fin de l’année avant que la “Loterie Vert” retrouve une nouvelle jeunesse sous l’ombrelle de Lottotech.

Un brin d'histoire

La “Loterie Vert” a rythmé la vie de nombreux Mauriciens durant les sept dernières décennies.

Son premier tirage a eu lieu le 13 avril 1940, au siège du Mauritius Turf Club. Le gagnant obtenait alors Rs 10 358.52 et le billet se vendait à 25 sous.

Le jackpot a par la suite progressivement augmenté pour arriver aujourd’hui à Rs 10 millions. Le prix du petit billet vert a été entre-temps fixé à Rs 10.

Douze tirages sont effectués annuellement, soit un durant chaque mois allant de février à novembre et deux en décembre.

3 999 000 billets sont mis en vente pour les onze premiers tirages et 5 000 000 pour le tirage de fin décembre (tirage spécial).

YOUR REACTION?

Facebook Conversations




Latest Posts