C’est lors de l’exercice de due diligence qu’un membre du personnel de Lottotech a compris que Rajiv Bheekam mentait. Pressé de questions, il a vite craché le morceau. La vraie détentrice du ticket gagnant est actuellement recherchée.

YOUR REACTION?

Le suspect et sa femme.

Le 26 août. Rajiv Bheekam, un habitant de Phoenix, se rend, ticket en main, dans un bureau de Lottotech à Rose-Hill pour toucher son lot. Une fois sur place, le ticket est avalisé et la machine indique qu’il a coché six bons numéros au lieu de cinq comme il l’avait mentionné auparavant au préposé présent. Il “apprend” donc que ce ticket gagnant lui donne droit à une cagnotte de Rs 7 635 000.

Par contre, comme le veut la procédure, le quinquagénaire devra au préalable faire l’objet d’un exercice de vérification. Lors de cette étape, un membre du personne de Lottotech se serait rendu compte que l’habitant de Phoenix n’arrivait pas à répondre à toutes les questions, notamment la date à laquelle il avait acheté le ticket de même que le lieu de l’achat.

L’homme finira par cracher le morceau. Il a raconté qu’il se trouvait dans la boutique que gère son épouse à Phoenix lorsqu’une dame s’est présentée avec son ticket. Cette dernière lui a demandé de vérifier si elle a gané au loto.

Monn dire li linn gagne Rs 200 ek monn donne li l’argent la. Monn garde ticket la ek monn essaye faire kwar ki pou mwa sa.

Arrêté jeudi, le suspect a été traduit devant la cour de Curepipe sous deux charges de cheating et larceny avant de recouvrer la liberté conditionnelle contre deux cautions respectivement.

Le permis de détaillant pour la vente de tickets du loto de l’épouse du suspect a été suspendu.

Pendant ce temps, la vraie gagnante est toujours recherchée. D’après nos renseignements, le suspect aurait tout simplement donné une brève description de sa cliente :

Zamais mo pann trouve li dans Phoenix. Mo penser li ena ene cinquantaine d’années. Li ti mette ene tika sa zour la. Sa mem tou mo kav dire.

Facebook Conversations




Latest Posts