Cette année, la bataille des foules n’aura pas lieu. En effet, seule l’alliance Lepep compte organiser un “vrai” meeting, à Vacoas. Si les autobus se chargeront de sillonner les routes pour embarquer les partisans, le traditionnel briyani, lui, se fera peut-être évincer par le riz frit...

Jusqu’ici, le fameux briyani au poulet, que les partisans dégustent à la plage après avoir donné de la voix lors des meetings, répondait présent. Mais cette fois, selon agents et activistes, chacun, au niveau des régionales, “réfléchit” au plat qui sera distribué à ceux qui feront le déplacement à Vacoas. En fait, dans chaque circonscription, on s’arrange selon ses moyens.

Selon un activiste orange, si briyani au poulet il y a, il ne sera pas servi dans un “takeaway”, comme à l’accoutumée, lors du meeting. Les partisans devront attendre l’après-midi pour déguster leur déjeuner, au bord de l’eau. Selon notre interlocuteur, il y a, en outre, une volonté de faire évoluer le menu, coût oblige. Ainsi, on songe sérieusement au riz frit. Quoi qu’il en soit, les repas seront embarqués en route.

Un autre activiste, qui habite dans le Nord, souligne, pour sa part, que celui-ci sera distribué directement à la plage.

On mangera le plat tout chaud.

Pendant le trajet, pour empêcher les ventres de gargouiller, des sandwichs au thon ou encore au “beurre-gâteaux piments” seront proposés.

Et quid de la ‘bouteille’ ? L'agent nous explique :

Des ‘bienfaiteurs’ ou les responsables de l’organisation passent leurs commandes. On s’arrange entre nous.

En attendant, bon appétit si vous passez à table. 

YOUR REACTION?

Facebook Conversations




Latest Posts