Il y a, ici comme dans certains autres pays, un degré de tolérance vis-à-vis des écarts des personnes publiques aussi longtemps qu’elles ne sont pas entachées de favoritisme, d’allocations de contrat et de bénéfices indus.

YOUR REACTION?

Mais la bassesse dont a fait preuve l’Alliance Morisien et son leader Pravind Jugnauth, mardi soir 29 octobre, à la mairie de Curepipe, est tout simplement la goutte d’eau qui a fait déborder le vase.

En effet, sentant le vent tourner, l’Alliance Morisien ne s’est pas privée de diffuser le clip ‘Navingate 2’ à la municipalité de Curepipe, hier soir. Pravind Jugnauth a ensuite déclaré :

Le choix est clair. Nous avons des jeunes, des femmes, des gens d'expérience. De l'autre côté, vous avez des gens condamnés pour corruption comme Ashok Jugnauth. Je ne suis pas parfait. Mais je n'ai pas ces défauts. J'ai le respect pour les aînés, les femmes, les travailleurs.

Quand on vous dit que l’Etat major du MSM est inquiet !

Navin Ramgoolam, le leader du Parti travailliste, a, pour sa part, condamné la diffusion de ce clip :

Au-delà de ma personne, cette action irréfléchie et anti-patriotique a discrédité et ébranlé la confiance, bâtie depuis des décennies, dans nos institutions démontrant une ingérence accrue à tous les niveaux par les accapareurs de pouvoir. Celui qui cautionne la bassesse politique n’est pas qu’opportuniste, il est surtout complice...

Facebook Conversations




Latest Posts