Le gérant de la discothèque Xindix, Sharris Sumputh, avait porté plainte contre Vishal Shibchurn le lundi 3 septembre.
Sharris Sumputh et Vishal Shibchurn.

Dans sa plainte à la police, il avait soutenu avoir dû prêter main forte aux agents de sécurité de sa discothèque, dans la soirée du dimanche 2 septembre, pour mettre un groupe d’individus à la porte en raison de leur mauvaise conduite. 

Un des fauteurs de trouble l'aurait menacé en se présentant comme un proche de Vishal Shibchurn, un des dirigeants du gang du sud.

Sharris Sumputh aurait reçu plusieurs appels par la suite, lui intimant l'ordre de sortir de sa maison où l’attendait un groupe armé dirigé par Vishal Shibchurn.

Vishal Shibchurn l'aurait menacé avec un revolver, puis il l’aurait informé vouloir lui tirer deux balles dans la tête avec une date butoir, vendredi. 

Craignant pour sa sécurité et celle de sa famille, Sharris Sumputh a dû abandonner sa maison.  

Après avoir porté plainte contre Vishal Shibchurn, Sharris Sumputh s’est finalement rétracté ce mardi 11 septembre lors d’une parade d’identification qui a eu lieu au centre de détention.

Il n'a pas identifié Vishal Shibchurn, cet ex-pompier en liberté conditionnelle qui a un lourd passé judiciaire. 

Rappelons que Sharris Sumputh est également en détention provisoire depuis le mardi 4 septembre. 

Les limiers de l’ADSU avaient perquisitionné son domicile et ont découvert 8 g d’haschish et 51 g de LSD. Sharris Sumputh et sa compagne ont été arrêtés et traduits en cour de district de Curepipe sous une charge provisoire de trafic de drogue.

YOUR REACTION?

Facebook Conversations




Latest Posts