Malgré la souffrance d’avoir perdu sa fille dans d’abominables circonstances, la mère de Janice Farman compte bientôt entamer les procédures pour rapatrier le corps de la victime. Elle est arrivée au pays samedi.
Janice Farman avait adopté Gavin en 2007.

Deux hommes ont été interrogés jusqu’ici. Trois autres, dont l’identité reste à découvrir, seraient toujours recherchés.

Gavin, le fils adoptif de Janice Farman, atteint d’autisme, a pu reconnaître la voix d’un des malfrats.

Il se pourrait que ce soit celle d’un des trois amis de la directrice de PECS (Mauritius) Ltd.

Les trois hommes visitaient souvent la victime à son domicile à Albion. La police est sur la piste de ces trois individus.

D'autre part, Jean-Baptiste Moutou, le deuxième époux de Janice, ainsi qu’un agent de location de voiture ont été interrogés par les enquêteurs.

Jean-Baptiste Moutou et la victime ont vécu en concubinage avant de s’épouser en 2010. Au fils des années, ils se sont éloignés et ont fini par se séparer l’année dernière. Ils étaient actuellement en instance de divorce.

Jean-Baptiste Moutou a été autorisé à rentrer chez lui ainsi que l’agent de location de voiture. Les deux hommes ont pu fournir un alibi.

Les enquêteurs comptent passer les appels téléphoniques de la victime au peigne fin et vérifier la liste des personnes qui se sont rendues chez elle.

Des maçons qui effectuaient des travaux de réparation au domicile de la victime à Albion seront aussi appelés à donner leur version.

YOUR REACTION?

Facebook Conversations




Latest Posts