Une ex-employée du Mauritius Turf Club (MTC) aurait été victime d’harcèlement sexuel et de violence verbale de la part de son supérieur, selon nos informations.

YOUR REACTION?

Il est dit que le patron lui a fait des avances durant ces trois dernières années. Après plusieurs refus, elle a perdu son job tout récemment.

Faute de soutien et estimant que le présumé accusé est intouchable au sein du club, elle est finalement partie la semaine dernière. Une somme de Rs 100 000 lui aurait été remise pour son temps de service.

Pour justifier son licenciement, on lui aurait fait comprendre qu’elle n’était pas à la hauteur de ses responsabilités. Il est aussi dit que cette affaire avait atterri sur la table du Human Resource Manager et que le patron s’est effet, présenté, mais aurait insulté la jeune femme en ces termes :

Ramasse sa couillonade la faire sa aller ene fois !

En coulisses, on disait que des sanctions allaient être prises à l’égard du patron, mais tel n’a pas été le cas.

On ose penser que si cela avait été l’acte d’un simple employé, il aurait été immédiatement suspendu.

Facebook Conversations




Latest Posts