Il était affecté au poste de police le plus proche de chez lui. Idem pour sa femme. Mais depuis quelque temps, ce couple de policiers se dit victime de représailles.

L’époux a été muté à la SSU. Ensuite, il y a un mois, il a été posté à Petite-Rivière. Sa femme, mère d’un enfant de quelques mois qu’elle allaite, a été dans un premier temps transférée à la Family Protection Unit de Rose-Hill. Elle a ensuite été mutée au poste de Barkly.

Après la policière Toinette, transférée après avoir pris le président d’un conseil de village en contravention, le sergent Ravindar Seedam et sa femme, la constable Pookhun, veulent dénoncer cette injustice.

Les malheurs de Ravindar Seedam auraient commencé après un différend entre un assistant commissaire de police (ACP) et lui. Depuis, ses proches et lui subissent des représailles.

Cet habitant de Bel-Air-Rivière-Sèche avait également été arrêté sur son lieu de travail alors qu’il était en uniforme. Le policier avait porté plainte contre ses supérieurs quelques jours plus tôt.

Les jours suivant son arrestation, des policiers auraient débarqué chez son père et l’auraient menacé. Il a rapporté le cas au poste de police de Flacq.

Le couple a écrit à maintes reprises aux autorités concernées, notamment l’Ombudsperson et le commissaire de police. Le mois dernier, ils ont porté plainte au CCID. Le sergent, secrétaire du syndicat de police, souhaite retourner dans sa division. Mari et femme veulent connaître les raisons de leurs mutations.

Source: L'Express

YOUR REACTION?

Facebook Conversations




Latest Posts