Malgré une intervention chirurgicale, elle souffre du dos depuis plus d’un an. Gianee Ramlogun, une habitante de Union-Park, a porté plainte au poste de police de Rose-Belle, le vendredi 31 août, contre le personnel soignant de l’hôpital Jawaharlal Nehru de Rose-Belle pour négligence médicale.
La trentenaire.

Cette femme de 38 ans soutient qu’il y a un corps étranger dans son dos. Ce, depuis novembre 2017.

Contacté, l’attaché de presse du ministère de la Santé avance qu’une enquête sera ouverte. D’ajouter que la patiente peut, entre-temps, se rendre à l’hôpital de Rose-Belle dans les plus brefs délais pour que les médecins lui enlèvent le “corps étranger”.

De son côté, la trentenaire a raconté aux enquêteurs qu’elle a été agressée par celui qui devait devenir son gendre, en novembre dernier. Ce dernier, âgé de 20 ans, lui aurait infligé trois coups de couteau. Elle avait été admise à l’hôpital pendant 15 jours, mais continuait à souffrir du dos. Comme la douleur ne s’était pas estompée et qu’elle faisait de la fièvre, on lui a fait passer une radiographie, le jeudi 26 juillet.

Le médecin m’a avoué qu’il y avait un corps étranger dans mon dos et que je devrais me faire opérer.

C’est ce qui a été fait le lendemain. Cependant, après la chirurgie, le docteur l’informe qu’il n’a rien trouvé d’anormal.

Or, une nouvelle radiographie, faite le 23 août, vient démontrer qu’elle a toujours un corps étranger dans le dos. Lors d’un rendez-vous avec son médecin traitant, le 30 août, elle l’aurait questionné sur ses problèmes de santé. La réplique du médecin ?

Ena dimoune gagne kout balle fané li pas souffert… Ek ene ti zafer koumsa p faire ou souffert ?

Gianee Ramlogun déclare qu’elle s’est senti humiliée.

Source: L'Express

YOUR REACTION?

Facebook Conversations




Latest Posts