Cette campagne 2019 est extraordinaire et choquante par la violence des attaques proférées et les méthodes employées - bien loin du fair-play dont on rêverait en telle période, et par l'impression qu'elle donne de prendre les citoyens pour des abrutis...

YOUR REACTION?

Avec tout le bon sens que l'on me reconnaît en général, je voudrais vous faire part de mes observations :

1/ Je constate une différence fondamentale entre la campagne du bloc National et celle du bloc Morisien et trouve incroyable que les journalistes les amalgament.

- La campagne du MSM et accolytes est fondée uniquement sur des attaques personnelles contre une seule personne : Navin Ramgoolam. Il doit vraiment leur faire peur...

Elle repose purement sur des attaques virulentes sur sa vie privée, sur ses dépenses, et met en cause ses valeurs morales. Elles sont nettement en-dessous de la ceinture, et n'hésitent pas à recourir à des méthodes prohibées par la loi : viol du respect de la vie privée, viol du secret bancaire, viol du secret de l'instruction, manipulations de photos ....

Or les allegations sur la vie privée de nos dirigeants ne m'intéresse pas si elle n'interfère pas avec leurs devoirs vis-a-vis de leurs électeurs et concitoyens. Tout homme peut traverser des périodes de passion - être temporairement aveuglé et faire de mauvais choix, s'il s'en corrige et s'en excuse.

En revanche, je ne pardonne pas à ceux qui n'ont que ce type d'arguments, hypocrites qui ont tous eu ou ont encore les mêmes égarements - mais savent mieux les camoufler.

2/ Le PTr et PMSD rétorquent en publiant des dossiers sur les dévoiements du parti au pouvoir : Serenity, Maradiva, Sherry et tous ceux qui à mon avis viendront encore...

Mais vous autres, réveillez-vous : ces dossiers sont à prendre au sérieux car ils ont trait uniquement à ce qui concerne véritablement les citoyens : corruption, abus de pouvoir, détournements de fonds publics et népotisme - et sont accompagnés de preuves !

Ça, c'est grave, et a un impact direct sur l'économie mauricienne déjà bien malade... C'est l'avenir de nos enfants qui est en cause.

Je suis stupéfaite que cet état de fait ne saute pas au yeux de la plupart des journalistes. C'est inquiétant.

Bien sûr il est dans l'intérêt des petits partis - incluant le MMM- de mettre dos à dos MSM et PTr pour sortir leur épingle du jeu et essayer de se faire u e petite place... mais ce n'est pas digne, d'autant plus qu'ils font, pour les anciens, partie des hypocrites qui crient au loup alors qu'ils ont fait et font exactement la même chose...

3/ L'utilité du vote:

Il est tentant bien sûr de voter pour des petits partis nouveaux - on les croit purs.

Mais il est bien connu en politique que la dispersion des votes profite au parti sortant, à tous les coups.

Voter petits partis revient à reconduire le MSM au pouvoir.

Il faut être conscient de ce que l'on fait...

Malgré la sympathie que certains m'inspirent, je ne prendrai pas ce risque.

4/ Le mystère du MMM :

J'avoue que je ne comprends vraiment pas les électeurs du MMM...

Je ne suis pas un mouton, et en politique, j'aime avant de donner mon vote à un parti, savoir ce qu' il compte en faire...

Dans le cas du MMM, il est clair que Bérenger demande un vote blanc : votez pour moi, et je ferai ce que j'aurai envie de faire après le scrutin pour assouvir mes ambitions personnelles. L'électeur qui compte voter pour le MMM au jour d'aujourd'hui n'a pas la moindre idée si son parti s'alliera au MSM ou au PTr - ou n'importe quoi d'autre.

Comment peut-on voter pour eux dans de telles conditions ? Cela me dépasse...

C'est vraiment prendre ses électeurs pour des poires !

Je vous laisse sur ces reflexions de bon sens... Allez voter, c'est important, c'est votre devoir. Mais allez voter après avoir réfléchi !

Anne-Christine Lévigne-Fletcher

Facebook Conversations




Latest Posts