A mes amis Mauriciens.

En vous rendant aux bureaux de vote ce jeudi, n’oubliez pas...
Patrick Hofman.

N’oubliez pas qu’en octobre 2017, j’ai été injustement accusé et condamné (seul condamné pour une prétendue action.....collective) sans procès ni (évidemment) preuve pour un prétendu délit commis envers mon employeur.

N’oubliez pas que c’est Pravind Jugnauth qui a publiquement donné (sans même chercher à connaître la vérité) son assentiment au Board d’MK pour me licencier.

N’oubliez pas que c’est ce même Pravind Jugnauth qui a (illégalement) demandé la révocation de mon residence permit.

N’oubliez pas que c’est Pravind Jugnauth qui, dans la foulée, a voulu procéder à mon extradition forcée (illégalement, comme déclaré ensuite par la justice)

N’oubliez pas que malgré un jugement interdisant mon extradition, ce même Pravind Jugnauth a décidé de l’ignorer et de vouloir forcer celle-ci ce qui m’a obligé à me cacher plusieurs jours.

N’oubliez pas que Pravind Jugnauth s’est opposé (illégalement) à mon mariage.

N’oubliez pas que Pravind Jugnauth, ne pouvant éternellement s’opposer à mon mariage - mariage qui m’aurait conféré légalement le droit de vivre sur le territoire mauricien - a amendé une loi afin de pouvoir me déclarer, à sa guise et sans avoir à fournir la moindre évidence, prohibited immigrant.

N’oubliez pas que c’est Pravind Jugnauth qui a forcé Isabelle, mon épouse, à l’exil dès lors qu’il nous était interdit d’envisager une vie commune à Maurice.

N’oubliez pas que c’est Pravind Jugnauth qui aura forcé Isabelle, citoyenne mauricienne, à renoncer à son travail qu’elle avait mis des années à construire, à quitter sa famille et ses amis.

N’oubliez pas que Pravind Jugnauth ainsi qu’Inside News, le média propagandiste du MSM, m’ont traité de façon crapuleuse et lâche de terroriste et de criminel.

Pour la seule et unique raison que dans un message WhatsApp (dont je reconnais sans ambages être l’auteur, au contraire des Dayal, Soodhun et consorts qui se débinent dans des scénarios similaires), j’ai utilisé le terme « fou, fou, fou » pour qualifier le PM, terme qui a été sorti de son contexte et amplifié pour servir d’autres intérêts que les miens.

N’oubliez pas mes amis MK que votre compagnie, même si beaucoup se refusent à vouloir voir les choses en face, est (puisqu’on l’a laissée dériver sans rien corriger) en état de banqueroute et ne survit qu’artificiellement par des opérations comptables trafiquées.

N’oubliez pas que si quelqu’un de la trempe de Megh Pillay ne reprend pas la barre de toute urgence, jamais plus MK ne pourra continuer dans son état actuel voire simplement encore exister.

N’oubliez pas qu’un retour de Megh Pillay (qui avait averti le clan Jugnauth d’un état de banqueroute pour fin 2019 si on ne chantait pas radicalement de cap) est inconcevable avec la présence des Jugnauth au pouvoir.

N’oubliez pas qu’une faillite s’accompagne d’un véritable bain de sang social dont les cabin crews seront les premiers affectés.

N’oubliez pas que mon seul crime est au final d’avoir crû (à juste titre) dans l’analyse de Megh Pillay et de ne pas avoir ma langue en poche. J’en devenais de facto l’homme à abattre par les Seetaramadoo, Sudhoo et consorts, ce qui fut fait dès que l’occasion se présenta.

N’oubliez pas que ma principale voire même seule motivation à reprendre les rênes du syndicat était d’éviter que l’histoire ne se répète ayant vécu, même si je fus personnellement épargné, les affres de 2 faillites en Belgique (Eh oui les amis MK, ça n’arrive pas qu’aux autres....)

N’oubliez pas mes amis cabin crews d’MK que, si un pilote peut retrouver un boulot à l’étranger, il n’en va pas de même malheureusement pour vous.

N’oubliez pas que si Pravind Jugnauth est maintenu à son poste, rien ne changera à MK et la fin sera inéluctable.

Avec son corollaire de drames.

N’oubliez pas mes amis cabin crews que suite à ses 2 drames que j’ai vécu de par le passé, lorsque je veux rendre visite à certains de mes ex collègues, je dois me rendre.... au cimetière.

Car certains n’ont pas pu supporter de ne plus rien avoir du jour au lendemain.

N’oubliez pas que Arjoon Sudhoo a déjà quitté le navire de même que Balakrishna Seetaramadoo (pompeusement auto-baptisé « Mike ») s’est déjà mis au chaud en prévision des élections.

N’oubliez pas que, à l’instar de la presse et des réseaux sociaux en ce moment, vous avez été muselés lorsque vous osiez vous exprimer sur MK ou simplement « likiez » mes posts sur FB.

N’oubliez pas que certains se sont fait menacer de perdre leur emploi ou se sont retrouvés pénalisés dans leur carrière (à MK comme en dehors!) de par le simple fait qu’ils étaient nos amis ou osaient afficher leur solidarité à notre cause.

N’oubliez pas qu’un vote pour Jugnauth est un coup de poignard asséné à Isabelle et moi ainsi qu’un renoncement à toute forme de dignité si d’aventure l’intérêt commun était quelque chose qui pour vous primait sur l’intérêt collectif.

N’oubliez pas qu’un vote pour Jugnauth signifiera la mort d’MK dans sa forme actuelle.

Avant de glisser votre bulletin de vote, n’oubliez pas.....n’oubliez pas.

Patrick Hofman

YOUR REACTION?

Facebook Conversations




Latest Posts