Rita, 25 ans, domiciliée à Pereybère, vit son idylle clandestinement depuis 10 ans.
Rita

Rita* aurait maintenu une relation amoureuse avec nul autre que son frère biologique, Jason*, depuis l'âge de 15 ans.

Elle reconnaît que dans notre société conservatrice et orthodoxe, nul ne comprendra un tel arrangement, le sujet étant clivant.

Notre père nous a abandonné quand j'avais 10 ans. Avant qu'il le fasse, les disputes conjugales entre mes parents fussent le norme dans notre maison. Mon frère et moi, on se réfugiait dans notre monde imaginaire, notre panacée, et c'est comme ça qu'on est tombé amoureux. Et maintenant que je suis enceinte, j'ai peur qu'on nous jugera. Je refuse d'avoir recours à un avortement. C'est immoral.

Jason

Quand on lui demande ce qui l'a poussé à nous révéler ces détails presque inédits, elle nous répond qu'elle ne veut pas que son enfant grandisse dans l'ignorance.

Je veux qu'il sache que ses parents l'aiment, qu'il est le fruit d'un amour sans bornes, malgré les préjudices qu'engendre le terme “inceste”.

L'inceste est un délit grave à Maurice, et il va sans dire que cela reste un sujet très sensible, d'où notre réaction tacite face à ces révélations. Jason, 27 ans, s'est confié à nous, lui aussi:

Nous ne sommes pas des criminels. Je sais qu'aux yeux de tous, nous sommes pires que des violeurs mais l'amour est aveugle et... beau. Ne nous jugez pas.

L'inceste est illégal à Maurice. Les enfants nés d'une relation incestueuse courent le risque de développer plusieurs handicapes physiques et intellectuels. Mo Ti News ne fait que parvenir cette information et ne préconise pas pour autant de telles barbaries.

* prénoms modifiés

YOUR REACTION?

Facebook Conversations




Latest Posts