Il aurait agi par jalousie. C’est ce qu’a avoué Louis Michael Carpen, un homme âgé de 35 ans domicilié à Pointe-aux-Sables. Soumis à un interrogatoire serré par la MCIT, hier, vendredi 1er janvier, le concubin d’Annick Lafleur, 40 ans, est passé aux aveux.

YOUR REACTION?

Annick Lafleur.

La relation entre Annick Lafleur et Louis Michael Carpen ne serait pas au beau fixe. La quadragénaire qui a eu deux enfants avec Louis Michael Carpen l’avait quitté il y a quelques semaines. Louis Michael Carpen, qui exerce comme technicien de surface, n’aurait pas accepté qu’Annick Lafleur le quitte. Connaissant le quotidien de la victime il la suivait à moto. Il savait à quelle heure elle finissait de travailler.

Ainsi, Louis Michael Carpen a suivi Annick Lafleur, jeudi soir, cette fois en voiture. Annick Lafleur, habitant Pointe-aux-Sables, s’était rendue à une fête à Petite-Rivière. Elle a pris quelques verres en compagnie de ses amis et s’est d’un coup absenté. Le suspect en aurait alors profité qu’elle se retrouve seule près d’un atelier pour lui infliger un coup de couteau. Il a ensuite pris la poudre d’escampette.

Le corps sans vie de la victime a été retrouvé aux petites heures, hier matin. L’autopsie a attribué le décès d’Annick Lafleur à un stab wound to heart. Louis Michael Carpen a été traduit devant la Bail and Remand Court hier après-midi pour meurtre. 

Mise à jour

La MCIT et la CID de la Western Division, sous la supervision du surintendant Bansoodeb, ont arrêté deux autres suspects dans cette affaire, ce vendredi 1er janvier : celui qui a véhiculé l'ex-compagnon de la victime, et un mineur. Ils ont été inculpés d'aide et de complicité (aiding and abeiting). Trois témoins, qui étaient avec la quadragénaire, ont été également entendus par la police.

Facebook Conversations




Latest Posts