En moins de 24 heures, une pétition demandant l’annulation des élections générales du 7 novembre dernier et la tenue de nouvelles élections a recueilli plus de 40 000 signatures.

Les griefs pour justifier cette demande sont nombreux. La pétition fait référence aux électeurs qui n’ont pas pu voter car leurs noms ont “disappeared, were misplaced or weren’t on the electoral list, resulting in obstruction in a free and fair election for just under 1% of the electorate”. Les cas d’usurpation d’identités y sont aussi évoqués.  

Les signatures grimpent à vue d’oeil. La pétition précise que lorsque la barre des 100 000 signatures sera atteinte, “il sera alors probable que les citoyens se tournent vers la Cour Suprême ou des plus haures instances judiciaires en Angleterre ou aux Nations-Unies.”

YOUR REACTION?

Facebook Conversations




Latest Posts