La police de Piton a ouvert une enquête après qu’un ouvrier bangladeshi a déclaré avoir été séquestré, ligoté et torturé par son employeur.

YOUR REACTION?

L’ouvrier d’origine bangladeshie.

Le plaignant affirme qu’il travaillait dans une boulangerie. Son contrat a expiré quelques mois de cela, mais il n’a pas quitté le pays.

L’ouvrier affirme qu’il a pu se libérer des griffes de son employeur et il a tout déballé à la police.

Le boulanger a été arrêté, ce mardi 6 août, par la police de Piton. Il a comparu devant la Cour de Mapou sous une accusation provisoire de séquestration. La police a objecté à sa remise en liberté conditionnelle. Il a été maintenu en cellule.

Facebook Conversations




Latest Posts