Dimanche 5 janvier : 20 heures. Un homme de 35 ans débarque au poste de police de Plaine-Verte. Il semble abasourdi.

YOUR REACTION?

Missié ena ene dimoune ki appelle Pouyé p batte mwa lor lari akoz mo pann donne li cash. Li dire li pou touy mwa…

Quelques instants après, un homme fait son apparition au poste. Sans crier gare, il commence à s’en prendre au plaignant en lui assénant des coups de casque intégral à la tête.

Qui est-il ? il s’agit d’Habib Moussa Saurez, alias Pouyé. Les constables Burkatally et Ramasamy, témoins de toute la scène, tentent alors de le maîtriser. Mais Pouyé ne se laisse pas faire.

Eh liki tor ma pas vinn faire gogot ! Tann mwa bien pilon ! Ena twa ek to lot camarade la, zot pou koner la !

Puis, il pousse violemment le constable Ramasamy avec ses deux mains. Le policier Burkatally parvient à maîtriser le fauteur de troubles. Ce dernier, mis hors d’état de nuire, lance une mise en garde au policier :

Kot mo trouve twa ek to camarade lor coltar mo pou désann zot !

Il a passé une nuit en cellule policière et sera présenté en cour, ce lundi 6 janvier.

Facebook Conversations




Latest Posts