Nous vous avons révélé à travers des captures d'écran, des messages hautement condamnables, dont Dhiren Moher, ancien président de PILS et décoré de la République, élevé au rang de Officer of the Star and Key of the Indian Ocean, a confié dans une vidéo être un des auteurs.

YOUR REACTION?

Sa femme, Karishma Beeharee-Moher, qui travaille pour Mauritius Telecom, a également participé dans ce groupe (voir la nouvelle capture d'écran ci-dessus).

A ce jour aucune interpellation. Le commissaire de police, Khemraj Servansingh, dit suivre de près l’enquête policière entourant les messages à relent communal qui circulent sur la Toile depuis quelques jours et promet des sanctions sévères envers les contrevenants. 

Pourtant les dispositions légales sont très claires lorsque la sécurité et l'unité nationale sont en jeu. Le couple Moher fait partie d'un groupe de fanatiques qui incitent à la haine raciale et dont certains de ses membres veulent avoir des fusils, si ce n’est des sabres. 

Rappelons que Me Lovena Sowkhee, accompagné de Me Rouben Mooroongapillay ont porté plainte pour ces publications sur les réseaux sociaux, vendredi. Me Mooroongapillay a demandé au Premier ministre de suggérer à ses troupes de stopper cette propagation de la haine raciale.

Facebook Conversations




Latest Posts