Janita est demandée dans le bureau de son patron. La jeune femme, âgée de 29 ans, s’y rend mais est loin d’imaginer ce qui allait lui arriver...

YOUR REACTION?

Dès qu’elle prend son salaire, son patron arrive à la retenir en ouvrant une discussion sur le travail. Puis quelques minutes après, il se lève, s’approche d’elle et contre toute attente commence à la caresser.

La jeune femme est mal à l’aise et désemparée. Son patron ne montre aucune intention de vouloir s’arrêter et va même se montrer encore plus audacieux. En plongeant son regard dans les yeux de la jeune femme, il lui dit :

Mo mari envi twa...

Il tente aussi de l’embrasser sur les lèvres mais Janita ne se laisse pas faire. Elle le repousse et quitte précipitamment le bureau. En revanche, elle ne pipera mot à personne sur cet incident. Les faits se sont produits au mois de juillet 2020.

Nous sommes le 2 août 2020. Alors que Janita vaquait à ses occupations sur son lieu de travail, son patron est revenu à la charge. Il lui a, une fois de plus, tripotée. Ce n’est pas tout, il a commencé à lui faire des avances via WhatsApp.

Pour Janita, c’est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Elle a décidé d’envoyer sa lettre de démission par la poste. Elle a porté plainte contre son ancien employeur pour attentat à la pudeur au poste de police de Pope Hennessy le lundi 24 mai de cette année.

(*Janita est un prénom fictif)

Facebook Conversations




Latest Posts