L’équipe légale du Parti travailliste (PTr) s’est déjà mise à l’oeuvre.

YOUR REACTION?

Navin Ramgoolam.

Estimant que le scrutin de jeudi dernier a été entaché “d’irrégularités”, Navin Ramgoolam, ancien Premier ministre, compte porter l’affaire devant la Cour suprême, par voie de pétition électorale.

Cette contestation est possible en vertu de la section 45 (Election petition and security for costs) de la Representation of People Act. Sous cette loi, tout contestataire a 21 jours à partir de la date des résultats des élections pour le faire. Il doit présenter sa pétition à un Juge en Chambre qui fixera la date à laquelle la Cour suprême l’examinera. La Constitution stipule qu’il faut au moins deux juges pour trancher sur le sujet.

Le PTr compte contester les résultats dans plusieurs circonscriptions. Un des dirigeants du parti nous a confié :

Nous sommes en train de rassembler les preuves et allons loger des pétitions pour toutes les circonscriptions où nous estimons qu’il y a eu des anomalies.

Facebook Conversations




Latest Posts