Une mère de famille, domicilié à Surinam et dont le mari est actuellement en prison, allègue que le soir du 6 mars dernier, elle a été victime de paroles dénigrantes provenant d'un villageois.

YOUR REACTION?

La jeune femme.

La plaignante explique que vers 19 heures, elle était dans l'attente du marchand de lait, quand un électricien, qui a pour habitude d'effectuer des travaux chez elle, l'a abordée en ces termes :

Mo koner to mari pas la, mo pou enleve toi... To même to pou kontan. Mo pou faire twa vinn mo troisième femme.

Se sentant humiliée et diminuée à la suite de ces propos, la jeune femme a porté plainte au poste de police du village. Une enquête a été ouverte.

Facebook Conversations




Latest Posts