“Missié amenn mwa l’hôpital, monn brilé.” C’est ce qu’aurait dit Reshma Langur au bon samaritain qui lui était venu en aide, mardi soir 13 novembre. Mais, admise à l’hôpital Victoria, à Candos, la jeune femme de 29 ans, domiciliée à Grand-Baie, est décédée hier.

L’autopsie a révélé qu’elle a été sexuellement agressée. Sa mort est attribuée à un “shock due to extensive burns”. La thèse de foul play est ainsi privilégiée.

Tout laisse croire que Reshma Langur a échappé à son/ses agresseur(s). La CID de Rose-Hill s’est saisie de cette affaire.

Le père de la victime a été contacté par la police. Dans sa déposition, il a déclaré que sa fille suivait des traitements à l’hôpital Brown-Séquard et avait des tendances suicidaires.

Mardi soir, un couple circulait en voiture sur la route St-Jean, à proximité du centre Lizié dans la main quand le chauffeur a aperçu ce qu’il croyait être un enfant marchant en tenue d’Eve.

Il nous confie avoir fait demi-tour pour aller à sa rencontre. C’est là qu’il a compris qu’il s’agissait d’une femme qui portait des blessures. Il l’aurait pressée de questions et aurait tenté de la rassurer.

Source: L'Express Newspaper (16/11/2018)

YOUR REACTION?

Facebook Conversations




Latest Posts