“Je me suis retrouvée avec le bras gauche bandé. Et c’est tellement pénible que je n’arrive même pas à travailler.”

YOUR REACTION?

La quinquagénaire affirme avoir reçu un coup de poing à l’épaule.

Cette conseillère de 58 ans accuse Ricardo Mootoo, le président du conseil de village de Richelieu, de l’avoir agressée lors d’une réunion mensuelle. En lui donnant un coup de poing à l’épaule.

Sollicité, Ricardo Mootoo nie en bloc les allégations faites à son encontre.

C’est faux. Cette conseillère est en train de faire une fausse allégation à mon encontre.

Les faits se seraient déroulés lors d’une réunion mensuelle au siège du conseil de village de Richelieu, mercredi dernier. La conseillère, qui sert le village depuis plusieurs années, confie qu’elle était la seule personne dans l’équipe des minorités à être présente ce jour-là.

Chaque mois, les rencontres ont lieu sous tension. Car au conseil de village, nous avons deux équipes qui dirigent et malheureusement, nous avons des personnes très violentes qui y siègent.

Selon notre interlocutrice, à un moment donné, Ricardo Mootoo était devenu très agressif envers le secrétaire du conseil, qui était présent pour noter les doléances des membres. Le président se serait dirigé vers le secrétaire pour prendre ses documents. Dans la foulée, raconte la conseillère, il lui aurait donné un coup de poing à l’épaule.

Tousala in déroule devant bann lézot membres.

Accompagnée du secrétaire du conseil de village, elle a consigné une plainte au poste de police de Petite-Rivière. Avant de se rendre à l’hôpital.

Facebook Conversations




Latest Posts