Les consommateurs rient jaune. Le prix du riz basmati flambe.

La hausse varie entre 10 et 15 %, soit Rs 25 à Rs 40 pour un sachet de 10 kilos.

Pourquoi ? Selon Altaas Damree, directeur de la compagnie Ashfaaq Co. Ltd, c’est la dépréciation de la roupie vis-à-vis du dollar qui en est la cause. Il explique qu’il y a quelque temps, le dollar s’échangeait à Rs 32 alors qu’actuellement il faut Rs 34.80 pour obtenir un dollar.

Il ajoute qu’avec l’augmentation du prix du diesel, la situation est devenue plus compliquée, au niveau du transport.

Un autre importateur ajoute deux autres facteurs expliquant cette flambée. D’abord, le mauvais temps a eu un impact sur la récolte, qui a été inférieure au Pakistan et surtout en Inde. Ensuite, les pays du Golfe, l’Iran, notamment, grignotent du terrain, leur consommation ayant augmenté de façon significative.

Comment reconnaître un vrai basmati d’un faux, surtout si on doit le payer cher ? C’est à la cuisson qu’on s’aperçoit réellement de la qualité, affirme Altass Damree. La texture, le parfum, le goût, sont autant de “détecteurs” qu’il faut utiliser.

À Maurice, nous consommons entre 55 000 et 60 000 tonnes de riz basmati chaque année et entre 20 000 et 25 000 tonnes de riz ration.

YOUR REACTION?

Facebook Conversations




Latest Posts