Hurlant de douleur, une collégienne de 17 ans faisait peine à voir aux policiers appelés sur place. Sa main droite était enflée et recouverte d’un bandage tandis qu’elle avait le visage enduit de crème.

Elle se lamentait :

Missié mo gagne extra douleur...

Elle a raconté aux officiers que sa cousine âgée de 14 ans s’était munie d’une petite bouteille en plastique contenant de la soude caustique et qu’elle avait lancé le contenu sur son visage.

Les faits se sont déroulés samedi à Trèfles, Rose-Hill. Une enquête a été initiée au poste de police de Stanley le même jour.

Après que la police a constaté l’état de la jeune fille, celle-ci a été transportée d’urgence à l’hôpital Victoria. Elle a ensuite été transférée à celui de Moka de peur qu’un oeil soit endommagé.

Le père de l’adolescente, un maçon de 40 ans, nous a confié :

Ma fille a le visage recouvert de bandages. Une partie de son visage est brûlée. J’espère qu’elle n’est pas défigurée.

Il ajoute que le moral de la victime est au plus bas.

Elle n’est psychologiquement pas bien. Je suis bien triste de ce qui lui est arrivé.

Que s’est-il passé au juste ? Les deux cousines s’accusent mutuellement. Le père soutient que son fils et sa fille étaient chez leur tante.

Nous habitons dans la même cour. Ma fille m’a juste dit que sa cousine lui a lancé la soude caustique au visage et qu’elle n’a pas eu le temps de l’éviter.

Par contre, la mère de la mineure de 14 ans avance que la victime était venue chez elle avec de la soude caustique.

Son frère et elle sont venus chez moi pour briser toutes les vitres de la maison. Son frère n’a pas digéré que je garde son ex-petite amie chez moi. Il s’en est pris à ma famille. Sa soeur avait de la soude caustique dans la main. Ma fille et elles se sont bagarrées et dans leur lutte, la bouteille de soude caustique s’est répandue sur son visage.

Elle souligne qu’elle donnera sa version des faits à la police demain. Elle ajoute ne plus se sentir en sécurité à cause du frère de la victime.

J’ai demandé un protection order contre lui car après la bagarre de samedi, il s’en est pris à moi dimanche.

Source: L'Express

YOUR REACTION?

Facebook Conversations




Latest Posts