Elle vivait le parfait amour avec son mari depuis sept ans. Sana Muhammad, 35 ans, une Mauricienne établie à Londres, a été tuée d’une flèche d’arbalète en début de semaine par son ex-mari.
Sana Muhammad et Ramanodge Unmathallegadoo.

La scène s’est déroulée devant ses cinq enfants. Le présumé meurtrier, Ramanodge Unmathallegadoo, qui est aussi d’origine mauricienne, n’a pas encore expliqué les circonstances l’ayant poussé à commettre cet acte.

On a pris contact avec un proche du présumé meurtrier, qui se trouve actuellement à Maurice, mais ce dernier n’était pas disponible pour un commentaire.

Le suspect est passé aux aveux et a comparu devant la Old Bailey Court, jeudi 15 novembre. Il a été reconduit en cellule.

Sana Muhammad était enceinte de huit mois lorsqu’elle a été assassinée. Le jour du drame son mari, Imtiaz Muhammad, un ressortissant pakistanais, s’apprêtait à ranger des boîtes dans le jardin lorsqu’il a aperçu Ramanodge Unmathallegadoo. Ce dernier l’a regardé avant de diriger son arbalète vers lui. Imtiaz Muhammad a couru afin de prévenir sa femme. Le présumé meurtrier l’a suivi à l’intérieur de la maison et a tiré sur Sana Muhammad.

La victime a reçu la flèche à l’abdomen et a été transportée d’urgence à l’hôpital où elle a subi une césarienne. Le nourrisson, un garçon, a été sauvé alors que la mère a rendu l’âme trois heures après l’intervention.

L’entourage de Sana Muhammad est encore sous le choc après ce drame, selon les médias britanniques.

La victime avait retrouvé l’amour auprès d’Imtiaz Muhammad, il y a sept ans. Elle s’était mariée avec Ramanodge Unmathallegadoo, de 15 ans son aîné, alors qu’elle n’avait même pas 15 ans. De cette première union sont nés trois enfants qui sont aujourd’hui âgés de 18, 14 et 12 ans.

Leur différence d’âge est devenue un problème au fil des années. Ramanodge Unmathallegadoo, un infirmier, et la victime s’étaient engagés dans une bataille juridique pour avoir la garde des trois enfants.

Selon les médias, le présumé meurtrier était désemparé depuis son divorce avec Sana Muhammad. Cette dernière, qui s’appelait Nishta Devi avant son mariage avec le ressortissant pakistanais, avait fait la rencontre de son nouvel mari en 2011. Imtiaz Muhammad avait été engagé par le couple pour rénover leur maison achetée au début de 2011. 

Source: L'Express Newspaper (17/11/2018)

YOUR REACTION?

Facebook Conversations




Latest Posts