Il n’a pas hésité une seule seconde avant de venir en aide à un habitant de Mont-Goût lors des grosses pluies de lundi. Kessen Rengasamy, un constable âgé de 24 ans qui a rejoint la force policière à 19 ans, a été transféré à la DSU. Du côté de la police, on avance que cette décision a été prise bien avant le sauvetage.
Kessen Rengasamy

Il n’est pas passé inaperçu sur Facebook lors d’une opération de sauvetage à Mont-Goût. Le constable Kessen Rengasamy n’a pas hésité à se mouiller, le lundi 10 décembre, alors qu’un habitant de la localité, âgé de 55 ans, était en difficulté, durant les averses qui se sont abattues sur l’île. Un geste qui a été salué et qui lui a valu la reconnaissance de la famille du rescapé. L’épouse du quinquagénaire nous a déclaré :

Nous reconnaissant envers la police. Zot in faire ene grand travail difficile pou sap li. Nous remercier zot boukou.

Pour le policier, il n’a fait que son travail.

C'est ene zafer normal dans la police sa. Monn nek faire mo travail. Mo pas considère sa kouma ene acte héroïque. Li forme parti de mo travail.

Kessen Rengasamy, un habitant de Rivière-du-Rempart, repense au moment fatidique.

Sa ler la mo pann pense nanyen. Monn nek suive mo l'instinct la police. Li ti p paniquer, monn envi aide li...

Le jeune homme explique que depuis sa plus tendre enfance, il a toujours su qu’il allait un jour devenir policier.

Dépi kinn arrive sa, monn gagne boukou messages p support mwa. Ena dimounes p même arrête mwa lor chemin pou félicite mwa.

Cela, dit-il, le pousse à travailler encore plus dur pour faire honneur à la force policière. En attendant, au lendemain du sauvetage, soit mardi, lors d’une conférence de presse, l’inspecteur Jaylall Boojhawon, président de la Police Officers Solidarity Union, avait fait mention du transfert de Kessen Rengasamy à la DSU. Un transfert qui n’est que pur coïncidence, assure-t-on du côté de la police, qui explique que la décision d’un reshuffling avait déjà été prise bien avant son sauvetage. Toutefois, Kessen Rengasamy avoue qu’il est moins enthousiaste à enfiler son uniforme de police.

Mo pann set mo mind pou sa. Zis lécorps ki p al travail tou lé zour… Léker fermal.

Il demande donc à ce qu’il soit de nouveau au poste de police.

YOUR REACTION?

Facebook Conversations




Latest Posts