Avez-vous déjà reçu un courrier électronique qui vous fait du chantage sur une affaire de ‘sex tape’ ou autre ? Cela vient tout juste d’arriver à Neha, une internaute âgée de 26 ans.

YOUR REACTION?

L’une des photos où l’on peut apercevoir Neha en train de se masturber.

Un courrier a atterri dans sa boîte de réception, le mercredi 31 juillet. Un anonymous hacker lui fait du chantage contre 0.1 Bitcoin, soit Rs 40 000, contre la publication de photos compromettantes d’elle sur la toile. 

Tout a débuté avec un e-mail qui stipule le suivant :

La dernière fois que vous avez visité un site porno avec des adolescents, vous avez téléchargé et installé le virus que j’ai développé. Mon programme a allumé votre appareil photo et a pris des photos quand tu te masturbais.

L’expéditeur ajoute qu’il détient les coordonnés des contacts et des amis de Facebook de la jeune fille et précise :

Si vous voulez que je garde les deux fichiers et le secret, vous devez m’envoyer le paiement en Bitcoin. Je vous accorde 48 heures.

Ainsi, le mode de paiement peut se faire en terme de 0.1 Bitcoin, soit 1000 USD (Rs 40 000). L’expéditeur menace d’envoyer le ‘sex tape’ de Neha et sa liste de contacts qui a été piratée à tous ses amis. Neha raconte :

Au début, cela me faisait rire, car je savais que c’était un virus, mais en poursuivant la lecture du courrier, j’ai vu que l’expéditeur avait, en effet, pris des photos de moi en train de me masturber. C’est pourquoi je me suis tournée vers la Cybercrime Unit immédiatement.

Sollicité, Pravesh Behari, enquêteur à la Cybercrime Unit, explique que c’est une méthode virtuelle pour extorquer de l’argent.

Nous savons comment retracer l’expéditeur des courriers électroniques. Et quand il s’agit d’une infraction au niveau international, nous adressons une requête de ‘Mutual Legal Assistance’ en nous tournant vers la Cour suprême afin de pouvoir demander de l’aide aux parties concernées à l’étranger. En fin de compte, tout dépend de leur réponse, car la justice mauricienne a juridiction uniquement sur sa zone. La ‘Mutual Legal Assistance’ est une requête et non pas un ordre.

L’enquêteur ajoute que plusieurs plaintes de ce genre ont été enregistrées dans le passé. Entretemps, Neha s’est promise de ne plus jamais se masturber devant son ordinateur portable...

Facebook Conversations




Latest Posts