La renommée du snack Ti Kouloir dépasse les frontières de Grand-Baie. En effet, si to ene nam boulettes ek mine frire, to bizin kone ca baz la !

School Lane, Grand-Baie. L’horloge murale du snack Ti Kouloir affiche 13 heures ! Déjà, il est presque impossible d’y mettre les pieds. Pour rester dans le ton, l’endroit est plein comme un oeuf !

À la tâche Robert Bardin, l’époux d’Yvonette, la gérante n’a pas une à minute lui ! Boulettes sorti dans tinnpot fini dans bol. Arrose laké zoignon et c’est prêt. Ici, même quand c’est bondé, on s’arrange toujours pour que le service soit rapide ! Yvonette raconte :

J’ai travaillé pendant 20 ans dans le magasin de l’hôtel Merville Beach. Puis, mon frère m’a proposé de reprendre sa tabagie. J’ai accepté et cela avait plutôt bien marché. Ensuite ma mère m’a offert l’établissement où nous nous trouvons actuellement. Nous y sommes depuis le 2 novembre 2007.

Si le business reprend l’aspect d’une tabagie, les Bardin décident cependant d’innover :

L’idée est venue de Robert, qui m’a proposé de vendre des bols de mine frit à Rs 10. Au départ, cela ne m’intéressait pas trop. On a essayé et cela a commencé par bien marcher. On a par la suite ajouté les boulettes et le business a vraiment décollé !

Tant et si bien que les clients font désormais la queue pour déguster des boulettes et des mines frites so-so !

Nous sommes ouverts de 11h30 à 16 heures et de 18 heures à 21 heures du lundi au samedi. Les dimanches c’est de 18 heures à 21 heures.  Entre nous on n’a pas trop à se plaindre parce que nous avons une bonne clientèle que nous avons pu fidéliser avec notre accueil.

Ne pouvant accueillir que 30 personnes à la fois, Yvonette ne se voit pas prendre un plus grand local :

Nom la même dire tou. Nous place tipti, mais li convivial. À 63 ans kot mo pou al prend ene pli grand place. Mo bon la !

Source: Bon Kwin

YOUR REACTION?

Facebook Conversations




Latest Posts