Après une dispute avec son mari, et voulant chercher refuge chez un bon samaritain, elle allègue avoir été séquestrée, violée et droguée puis battue pendant 26 jours par ce dernier.
La présumée victime.

Dans la soirée du mercredi 3 avril, Neha*, 28 ans et mère de famille habitant dans le Nord, a consigné une déposition pour viol contre un certain Nikhil au poste de police de Triolet.

Selon la jeune femme, elle vit avec son époux, avec qui elle a eu un enfant aujourd’hui âgé de 4 ans. Mais elle explique qu’à chaque fois qu’elle et son mari ont des conflits, elle a pour habitude de déserter le toit conjugal pour élire domicile chez son amie à Grand-Baie et attendre que les choses se calment pour regagner son domicile.  

Le 5 mars, après une énième dispute avec son époux, comme à l’accoutumée elle quitte le toit conjugal et se rend chez son amie pour chercher refuge. Alors qu’elle marche dans Orchidée Lane à Grand-Baie, elle rencontre un certain Nikhil, âgé d’environ 25 ans et habitant Triolet. La victime dit avoir confié sa peine auprès de Nikhil qui, après avoir entendu son problème, lui proposa de rester chez lui, ce qu’elle accepta.

Neha dit avoir accompagné Nikhil dans sa résidence. Une fois là-bas, elle lui a demandé une cigarette et après avoir fumé, elle est tombée inconsciente. Quand elle a repris connaissance, elle s’est retrouvée nue à côté de Nikhil. Quand elle a commencé à lui faire des reproches, Nikhil lui aurait alors dit qu’elle devrait rester avec lui et qu’il ferait chanter son mari pour de l’argent.

Selon la victime toujours, pendant les 26 jours suivants, jusqu’au 31 mars et contre son gré, elle a été tenue de rester dans la maison de force. Elle explique que depuis le premier jour elle a été séquestrée par Nikhil dans sa maison où il l’a agressée brutalement, l’a violée, sodomisée et l’a même droguée sous la menace d’un cutter.

Elle dit avoir pu s’échapper le 31 mars de la maison de Nikhil en profitant de l’absence de ce dernier. Elle a pris la fuite pour regagner le toit conjugal. Elle a également souhaité être examinée par un médecin.

La police de Triolet a pris cette affaire très au sérieux et a donné toute l’assistance nécessaire à la victime. Une enquête est déjà en cours et le présumé suspect est activement recherché.

* Prénom modifié

YOUR REACTION?

Facebook Conversations




Latest Posts