En 2019, on a eu droit à la fuite d’un chef d'entreprise réunionnais parti se refaire une santé à Maurice. Pas gêné d’avoir laissé sur le carreau une trentaine de salariés de ses trois salons de coiffure à La Réunion, Judikaël Mistrin avait de nouveau fait parler de lui de façon inattendue, à la télé...

YOUR REACTION?

Judikaël Mistrin.

Plutôt fier de sa situation à l’île Maurice, il avait en effet participé, avec sa femme, à une émission de la chaîne M6 pour un reportage sur ces “Français qui réussissent à l’étranger”. Son passage dans le programme de la chaîne nationale avait forcément interpellé ses anciens salariés qui, justement, avaient eu toutes les peines du monde à avoir des nouvelles de lui…

Le couple Mistrin était fort à l’aise devant les caméras à Maurice alors qu’il avait tout fait pour se faire oublier de ses salariés des salons Bô Institut et de son centre de formation à La  Réunion.

En fin d'année 2019, nous apprenons que le personnage prend décidément la fâcheuse habitude de laisser en plan ses associés. C’est l’équipe du chanteur Mickaël Pouvin qui en fait les frais. 

Voilà des mois que le manager du chanteur réunionnais attend le versement de son cachet après une prestation musicale à l’île Maurice.

Celui qui s'auto proclame producteur et responsable événementiel de sa société All Acces Events LTD dont sa femme est, juridiquement, la gérante fait l'objet d'une plainte auprès des autorités mauriciennes pour des salaires impayés.

Aurélie Mistrin.

Cette fois, ce sont trois employés d'un salon de coiffure à Grand-Baie qui a pignon sur rue, géré par sa femme, Aurélie Mistrin, mais désormais fermé - qui ont porté plainte.

Le salon de coiffure, tenu par Judikaël et sa femme Aurélie Mistrin, a fermé définitivement ses portes le 31 décembre dernier, le patron leur annonçant qu'il quittait Maurice pour repartir en France. Et qu'il ne pourrait pas leur payer leur temps de service.

Sans grande surprise, celui qui se dit “victime de son succès”, dément et assure que les salaires et bonus ont été versés aux trois employées. Preuve en est, il aurait même fait “don des équipements du salon afin qu'elles puissent monter leur propre entreprise”. Sauf que, selon les employées, l'ex patron aurait publié des publications sur Facebook pour la vente de tout le matériel du salon de coiffure, avec la complicité de sa femme.

Par ailleurs, Judikaël Mistrin dit craindre pour sa sécurité, et explique avoir été séquestré avec son épouse par une de leurs employées, dans leur institut de Grand-Baie.

Elle les aurait menacés, réclamant Rs 150 000. Le Réunionnais aurait à son tour, déposé une plainte à la police de Grand-Baie pour menace, séquestration et tentative d'extorsion. Et aurait demandé l'aide auprès de l'ambassade de France.

Nous apprenons que le couple Mistrin et leur famille comptent prendre de nouveau la fuite et quitter le pays le plus vite possible pour mettre le cap sur une destination française.

A noter que Judikaël Mistrin et sa société All Acces Events LTD dont sa femme est, juridiquement, la gérante, ont vu annulé le Festival Zouk prévu le vendredi 10 Janvier 2020. La raison évoquée “une quantité insuffisante de billets vendus en prévente, malgré un tarif très attractif...”.

Facebook Conversations




Latest Posts