On en sait un peu plus sur le cas de cette jeune fille de 15 ans qui a été forcée à se prostituer par une racoleuse, âgée elle de 35 ans.
Sharon

Les charmes de cette ado de 15 ans ont été monnayés par une mère poule. Sharon avait rencontré Émilie il y a deux semaines dans un village du Sud. La jeune fille de 15 ans a, en fait, déserté le toit parental pour se réfugier chez Émilie. C’est alors, relate-t-elle à la police, qu’Émilie lui a fait découvrir le commerce de la chair.

Linn dire mwa pou gagne cash si mo accepter faire malice.

C’est ainsi que fin avril, dans la matinée du 27, Émilie l’a introduit à son premier client. Elle a accepté et a accompagné cet habitant du Sud dans un buisson sur le littoral sud.

Après l’acte, le client a remis Rs 700 à Sharon, elle remettra Rs 400 à Émilie et a gardé le reste (Rs  300) pour elle. Puis dans la soirée du 28 avril, Sharon devait accompagner sa “mère poule” près d’un collège du Sud où les attendaient deux hommes dans une fourgonnette.

Sharon et Émilie montent à bord du véhicule et se rendent dans un champ de cannes. Sur place, tous les quatre ont eu des rapports sexuels. Après la passe, Sharon explique que les clients ont payé Rs 900.

De cette passe, j’ai obtenu Rs 300, tandis qu’Émilie a empoché Rs 600.

Puis le matin du 29 avril, l’ado est présentée à un homme de 55 ans par la trentenaire. La mineure a accompagné l’homme à sa demeure, elle a accepté une passe contre paiement de Rs 700.

J’ai accompagné cet homme chez lui en prenant un autobus. Après l’acte, j’ai rejoint Émilie et je lui ai remis Rs 400 pour cette partie de jambes en l’air.

Enfin, le 30 avril, Sharon dit avoir accompagnée sa “mère poule” dans un pensionnat à Blue-Baie. Sur place les attendaient deux hommes âgés d’une cinquantaine d’années. Sharon et Émilie ont passé du bon temps avec ces clients dans deux chambres.

Une fois l’acte accompli, Sharon s’est vu remettre la somme de Rs 800. Elle remettra Rs 500 à Émilie. Le 3 mai dernier, elle devait accompagner Émilie dans le pensionnat pour voir un client, mais cette fois, précise Sharon, elle n’a pu passer à l’acte, car elle était ivre.

Le 6 mai au soir, l’adolescente se voit proposer d’avoir des rapports sexuels avec un homme, à l’arrière d’un grand arbre. Cette fois, Sharon refuse d’obtempérer, avant d’accepter sur l’insistance d’Émilie.

Mo pas ti envi faire malice ar sa boug la mais Émilie in force mwa. Monn bizin obéir. Monn ré gagne Rs 300 ek in bizin donne Émilie Rs 600.

Dans cette série de dénonciations, faite dans un poste de police du Sud, dans la nuit de mardi à mercredi, Sharon dénonce aussi son petit ami, avec qui elle a eu des rapports derrière un grand arbre à Mahébourg. Après son récit, la police a démarré une enquête sur ce cas de prostitution infantile.

YOUR REACTION?

Facebook Conversations




Latest Posts