La police viendra en aide aux personnes qui doivent se déplacer en urgence. C’est ce que le DCP Krishna Jhugroo avait déclaré en conférence de presse cette semaine. Toutefois, dans la pratique, cette promesse n’est pas toujours tenue. Michelle en a fait l’expérience…

YOUR REACTION?

Ce n’est pas pour aller acheter du gaz que Michelle a sollicité la police. Cette habitante de Vacoas, qui n’a pas de voiture, élève seule ses trois enfants, dont une fille qui est épileptique.

Les médicaments pour le traitement n’est disponible qu’à l’hôpital Victoria et tous les mois, elle doit se déplacer pour aller les prendre.

Or, couvre-feu oblige, elle ne peut pas se déplacer à cause des petits. Face à sa demande, la police a refusé de l’aider pour récupérer les médicaments. 

Sollicité, un responsable de la cellule de communication de la police demande au public de ne pas abuser de l’aide policière et surtout, de respecter le couvre-feu. 

Michelle lance un appel à la solidarité des Mauriciens pour l’aider à récupérer les médicaments de sa fille.

Facebook Conversations




Latest Posts