“Bijoux la devant mwa, monn prend li.” Cet aveu est celui d’une femme de ménage qui travaille chez une famille à Vallée-Pitôt depuis deux mois. Cela, alors que sa patronne âgée de 65 ans la questionnait à propos de la disparition de ses bijoux d’une valeur de Rs 500 000 qu’elle conservait dans une boîte en plastique.
Marya Renata Scheider Hart

Marya Renata Scheider Hart, 25 ans, a été arrêtée par la CID de la Metropolitan Police de la division Nord, mardi matin 11 septembre. Elle a comparu devant la cour de Port-Louis sous une accusation provisoire de vol.

Hier, elle a de nouveau été présentée en cour. Avant d’être libérée sous condition. Elle devra bien se comporter pendant une période de deux ans, au cas contraire elle devra purger une peine d’emprisonnement.

Marya Renata Scheider Hart venait travailler en “hijab” et se faisait appeler “Ruksaar” par sa patronne, indique cette dernière. Après deux semaines d’absence, la propriétaire a regagné son domicile lundi après un pèlerinage à La Mecque.

Ce jour-là, Ruksaar était venue travailler. Elle a commencé à nettoyer le placard de la cuisine. Après avoir lavé la vaisselle, elle l’essuyait pour la ranger. Cette tâche était presque terminée lorsque la sexagénaire est partie prendre son bain avant d’aller faire sa prière. Ruksaar, elle, a quitté les lieux vers 14 heures ce jour-là.

Une heure plus tard, en fouillant dans le placard de la cuisine, la sexagénaire découvre que la boîte en plastique dans laquelle elle gardait ses bijoux avait disparu. Immédiatement, elle a téléphoné à Ruksaar. L’employée de maison rétorque que les bijoux sont dans la maison.

Vingt minutes plus tard, elle appelle à nouveau Ruksaar pour lui demander de retourner ses bijoux. Et c’est là qu’elle aurait déclaré :

Bijoux la devant mwa, monn prend li.

Elle devait alors demander à la patronne de venir la rencontrer à proximité du kovil de Kaylasson pour qu’elle lui restitue ses biens. Ce qu’elle fera, accompagnée de son fils de 26 ans. La sexagénaire a néanmoins décidé de rapporter l’affaire au poste de police de Vallée-Pitot. Cela, pour éviter que la suspecte ne fasse d’autres victimes. D’autant que le lendemain, elle a découvert qu’il manquait plusieurs autres objets dans sa maison : cinq montres et Rs 2 500 en yen chinois.

La propriétaire a, par la suite, été convoquée au bureau de la CID à Ste-Croix pour identifier Ruksaar. Cette dernière a été arrêtée alors qu’elle prenait de la méthadone à Ste-Croix.

Source: L'Express

YOUR REACTION?

Facebook Conversations




Latest Posts