Ganessen Valaydon, aussi connu comme Kounouk, fait de nouveau parler de lui. Le mardi 23 février 2021, il a été condamné à quatre ans de prison devant la cour intermédiaire. Cela, pour avoir abusé sexuellement une ado de 15 ans.

YOUR REACTION?

Ganessen Valaydon, aussi connu comme Kounouk.

Cet homme de 29 ans, domicilié à Petite-Rivière, a également écopé d’une amende de Rs 10 000 pour avoir utilisé une voiture sans l’autorisation du propriétaire et pour breach of condition attached to provisional licence.

Ganessen Valaydon n’est pas à sa première condamnation pour ce genre de délit. Il avait été condamné, dans le passé, pour trafic humain et pour deux cas de vol, en 2014 et 2013, et pour abus sexuel sur une adolescente en 2012. 

Et voilà qu’il récidive en 2015. Cette fois, il est reproché d’avoir, le 12 octobre 2015, eu des rapports sexuels avec une ado âgée alors de 15 ans. Délit qui a été commis à Albion. Les faits entourant cette affaire étaient qu’il était dans la voiture avec la mineure. Il l’a alors abusée sexuellement. Lorsque celle-ci criait pour demander de l’aide, Kounouk l’a giflée pour qu’elle se tait. Par ailleurs, il a aussi proféré des menaces à l’ado en soutenant qu’il allait faire du mal à sa famille si elle révélait l’incident. C’est ce qui ressort de la déclaration de la jeune fille à la police. Deux jours après l’incident, l’adolescente est sortie de son mutisme et a porté plainte contre l’accusé menant à son arrestation. Le chef médico-légal, Sudesh Kumar Gungadin a confirmé que celle-ci a été agressée sexuellement.

De son côté, Ganessen Valaydon a nié les allégations de l’ado à son encontre. Cependant, il a plaidé coupable en cour intermédiaire sous trois accusations retenues contre lui. Notamment pour relations sexuelles avec une mineure, pour avoir utilisé une voiture sans l’autorisation de son propriétaire et pour breach of condition attached to provisional licence. En cour, il a présenté des excuses et a soutenu qu’il est père d’un enfant de trois ans.

À l’énoncé de son verdict, le magistrat Kevin Moorghen dit avoir pris en considération le fait que l’accusé a plaidé coupable et a aussi présenté des excuses à la cour. Cependant, il a évoqué les circonstances aggravantes dans cette affaire : l’accusé a abusé une adolescente, qui est “une personne vulnérable”, et lui a aussi proféré des menaces. De plus, il a agressé la victime en la giflant.

Pour le magistrat Kevin Moorghen, la cour a un devoir de protéger la société de ce genre d’individu et aussi d’envoyer un signal fort.  Selon lui, Kounouk a une tendance d’abuser des “jeunes filles”. Pour ces raisons, il conclut qu’une peine d’emprisonnement est justifiée dans le cas présent. Ainsi, il lui a infligé quatre ans de prison.

Facebook Conversations




Latest Posts