Anenden, 63 ans, a vu la mort de près. Ce vigile a été attaqué hier, mardi 12 juin, par trois malfrats venus cambrioler le bureau de change Shibani Finance, à la Victoria House.

Ti kapav perdi la vie zordi c kinn arrive mwa…

Ces paroles, Anenden ne cesse de les répéter. Gardien à la Victoria House, Port-Louis, il a été attaqué par trois malfrats encagoulés et armés de sabres, alors qu’ils tentaient de cambrioler le bureau de change Shibani Finance sis dans le bâtiment, hier, aux petites heures.

Anenden affirme avoir frôlé la mort. Traumatisé, il lâche que l’un des trois malfrats lui a balancé :

Si to faire tapaz mo tire to la vie…

Le vieil homme en tremble encore. Son tour de garde avait pourtant bien commencé. Vers minuit, raconte Anenden, des policiers en patrouille auprès de la Victoria House, lui demandent si tout va bien. Le vigile répond par l’affirmative. Trente minutes après, tout bascule.

Au dire d’Anenden, trois individus surgissent de nulle part. Lui, est alors assis sur les escaliers, le dos appuyé contre un morceau de carton donnant face à la rue Corderie. Sous la menace, Anenden est conduit à proximité des toilettes. Il est bâillonné et ligoté. Et son visage est recouvert avec le bonnet qu’il porte sur la tête.

Les voleurs lui fouillent les poches, à la recherche de son portable et de sa carte d’identité, mais il n’a rien sur lui. Tandis qu’un des voleurs le surveille, les deux autres vont accomplir leur basse besogne.

D'après nos renseignements, ils pénètrent dans un des bureaux vides à l’étage, au-dessus de Shibani Finance. Une bonbonne de gaz, un chalumeau et d’autres outils qu’ils allaient utiliser pour ouvrir le coffre-fort sont d’ailleurs restés sur place. Les enquêteurs ont aussi récupéré une paire de gants comme pièces à conviction.

Les voleurs enlèvent des planches afin d’accéder au bureau de change. L’alarme se déclenche après qu’ils forcent un morceau de tôle, sur une structure en métal dans le plafond de Shibani Finance. Il est alors aux alentours de 3 heures.

La compagnie de gardiennage alerte aussitôt le poste de police de Trou-Fanfaron. Une équipe de policiers et des éléments de l’ERS sont dépêchés à la Victoria House. Anenden doit son salut aux policiers qui forcent la porte principale.

Tandis que les malfrats tentent de s’enfuir, les limiers sollicitent du renfort et alertent la CID de la Metropolitan Police de la division Nord. Le chef de la CID, le surintendant de police Shyam Bansoodep, demande que les lieux soient sécurisés.

Entre-temps, des éléments de la SSU armés jusqu’aux dents investissent le quartier. Leur tâche : interdire l’accès à l’intérieur de la Victoria House afin que les malfrats qui peuvent encore s’y trouver ne s’échappent pas.

Des officiers du GIPM s’amènent également. Ils s’engouffrent dans le bâtiment ainsi que les magasins alentour.

Mohammed Reedan Bhugalloo, un habitant de Plaine-Verte âgé de 22 ans, est appréhendé alors qu’il tente de prendre la fuite en direction de la gare du Nord, à la rue Louis Pasteur. Il est conduit au poste de police de Trou-Fanfaron, avant d’être emmené dans les locaux de la CID à Abercrombie, Ste-Croix. 

Selon l’un des enquêteurs, il est peu coopératif. Il a comparu devant la cour de Port-Louis hier. Il répond d’une accusation provisoire d’attempt at larceny night breaking. Il a été maintenu en cellule policière jusqu’au mardi 19 juin.

Anenden, lui, ne se remet toujours pas de ce qui lui est arrivé. Il confie avoir pris de l’emploi comme vigile il y a cinq mois. Il ne compte cependant pas rester. Ce célibataire dit ne pas vouloir inquiéter sa mère de 84 ans.

De leur côté, des employés de la Victoria House révèlent que ce n’est pas la première fois que Shibani Finance fait l’objet d’une tentative de cambriolage. D’ailleurs, disent-ils, la Victoria House a reçu la visite de voleurs à six reprises…

YOUR REACTION?

Facebook Conversations




Latest Posts