Mais qu’est-ce qui a bien pu se passer dans la tête de Hansa Nancoo, journaliste à l’Express - et femme de surcroît - avant d’écrire une telle chose ?

En effet, la journaliste a qualifié la victoire de Joanna Bérenger dans la circonsciption no 16 (Vacoas/Floréal) ainsi :

Joanna Bérenger en tête de liste “ek zak dan tant”

Ce qui a soulevé une vague d’indignation sur notre page Facebook.

Woman-bashing L'express Maurice? En plus, venant d'une femme??

Posted by Mo Ti News on Saturday, November 9, 2019

Voici quelques-uns des commentaires des internautes.

Manisha Dookhony :

Let's be clear, I have no affinity with Joanna Bérenger nor of her party, but this 'Zak dan Tant' article is just seriously demeaning for women. And then we ask why there isn't more women in politics??? I don't know the journalist Hansa Nancoo who wrote this article. I do hope l'express will apologize to Joanna Bérenger and to all women of Mauritius.

Sedley Assonne :

Cette jeune femme mérite d’être leader du Mouvement Militant Mauricien, non pas parce qu’elle est la fille de…mais parce qu’elle s’est battue pour arriver là où elle est. Et il est malheureux que Hansa Nancoo, la journaliste de L’Express, ne l’ait réduite qu’à du « zak dan tant ». C’est chose normale pour une femme de procréer. C’est même la plus belle chose qui puisse arriver. Et nous sommes tous les héritiers de ces femmes qui nous ont portés en elles. Hansa Nancoo aurait dû au contraire saluer le courage de Joana Bérenger, comme l’a fait Nando Bodha, et reconnaître les mérites de cette femme et de cette mère-courage. Et non pas la réduire à un simple et insultant titre !

Rehana Kasenally-Pondor :

This is grotesque!!! How can L’Express allow such derogatory titles pass? Shame on them and in particular that journalist who is also a woman. Have some decency and apologise.

Vincent d'Arifat :

L'Express is expected to act swiftly and promptly. This is totally unacceptable. On the other hand, I am of the opinion that the case for women is weakly treated in MMM manifesto and I would like to ask Joana Berenger to spearhead some stronger action in MMM literature and programmes. If somebody could convey this opinion to Joana Berenger who deserves here our wholehearted congratulations.

Lillka Cuttaree :

This is indeed unacceptable and disrespectful but I think it relates more to overall bias and lack of respect. The content of the article is in total dissonance with the title and I don't even know if training would change anything. Thus we have many journalists doing a great job to promote women so let's temper the heat and see what can be done to have a more civilised society, away from populist reactions.

Roukaya Kasenally :

What the hell is this! This journalist should be reprimanded and offer a public apology! She is clueless, stupid, ignorant and grotesque! More importantly i condemn the editorial to have let go such a grotesque statement. Is it the unfrenzied for sensationalism! Idiots!

Rakhee Ramnauth :

La honte lo sa journal la. Ki kpav denegre 1 madam kumsa. Sa journalist ki ecrir sa grand titre la. Mo croir Pena mama soeur ki in pregnant. Grand bravo a toi Joanna.

Mimose Julien :

Bien vilain pour un journal de qualité et tres pointilleux comme L'Express.FRANCHEMENT VOUS MANQUEZ D'EXPRESSIONS PLUS CLASSE ET ÉLÉGANTES.ECRITE PAR UNE FEMME DE SURCROÎT. . .GARDEZ LE ZAK DAN TENTE POUR VOTRE SOEUR NIECE OU KAN VOUS ANNONCEREZ KE VOUS ATTENDEZ LE PLUS HEUREUX DES ÉVÉNEMENTS.SHAME ON YOU LEXPRESS OÙ SONT VOS SECRETAIRES DE REDACTION ET VOS CORRECTEURS.ILS ÉTAIENT SÛREMENT O BORD DE L'ÉPUISEMENT.FALLAIT SE RELAYER.HONTEUX.

Benoit Maurel :

L'Express a perdu son ame. Ils ont la plume facile mais ont perdu la raison.

Umeerah Nayeck :

Touzours lexpress ek so bane commentaires nimporte, nepli ena respect Pou mom and baby...digne de toi lexpress...

Deesha Leena Sunassee :

L'express so bane staff pas enceinte zot!!! Ggne zenfan dan l'air! Sa journaliste kine écrire sa la, rey avoy li lekol et dire so fami donne li imP manier

Mise à jour :

L’Express a publié des excuses sur son site à 14 heures, ce samedi :

Notre titre «Joanna Bérenger en tête de liste ‘ek zak dan tant’» a provoqué une vague de protestations ce matin. Tel n’était pas notre but. Il n’était pas de la journaliste mais du département édition. A travers ce titre et cette expression typiquement locale, la rédaction de l’Express voulait en fait saluer le fait qu’elle était enceinte. Et avait malgré tout tenu le rythme d’une campagne, se retrouvant en tête de liste par la suite.

YOUR REACTION?

Facebook Conversations




Latest Posts