Irfan Rahman est catégorique. Le Commissaire électoral affirme qu'il est impossible de manipuler les urnes que ce soit le jour du scrutin ou le jour du dépouillement des bulletins de vote.

YOUR REACTION?

Un T-square.

Interrogé sur la polémique autour des bulletins de vote rangés “carré-carré” dans une urne dans la circonscription no 5 (Triolet-Pamplemousses), Irfan Rahman affirme que cela a été fait grâce à l'aide d'un T-square.

Les fameux bulletins de vote soigneusement rangés dans une urne.

Le Returning Officer de la circonscription no 5, Me Medaven Armoogum, avait lui affirmé la semaine dernière que les bulletins avaient été rangés à l'aide d'une règle car il fallait tout faire pour que les bulletins soient pliés de sorte à prendre le minimum d'espace dans les urnes.

Irfan Rahman.

Le Commissaire électoral parle lui de l'utilisation d'un T-square. Il affirme que cet instrument a été utilisé pour ranger les bulletins dans deux circonscriptions, nos 5 et 10 (Montagne-Blanche/GRSE) en raison du nombre élevés de candidats dans ces deux circonscriptions. 

Irfan Rahman a déclaré qu'il ne peut donner davantage de détails car la polémique autour des bulletins soigneusement rangés dans les urnes seront sujets à une pétition électorale selon ses renseignements.

Rappelons qu’un auditeur de Top FM, par le biais de son avocat, a offert une récompense de Rs 100 000 à celui ou celle qui arrivera à ranger en live des bulletins de vote, devant un huissier de la cour, de la même manière que ceux découverts dans une urne utilisée lors du dernier scrutin.

Voir les explications d’Irfan Rahman :

Facebook Conversations




Latest Posts