Le leader du Parti travailliste (PTr), Navin Ramgoolam, a longuement fait le procès de l’homme d’affaires angolais Alvaro Sobrinho, ou encore, se permettant le luxe de donner des leçons de leadership à Pravind Jugnauth hier, vendredi 16 mars.
Arvin Boolell, Navin Ramgoolam et Osman Mahomed.

C’était lors d’une conférence de presse consacrée à l’affaire Platinum Card, à Les Salines. Toutefois, le leader des rouges a pris soin de ne pas ouvertement critiquer la présidente de la République.

Pense-t-il qu’Ameenah Gurib-Fakim soit coupable d’avoir utilisé la Platinum Card offerte par le Planet Earth Institute (PEI) à des fins personnelles ? À cette question, le leader des Rouges répondra ceci :

Je parle toujours de due process of law. Laissez-la venir devant un tribunal pour se défendre.

Est-il convaincu que la présidente a les mains propres ?

Je ne peux pas dire cela. Mais je ne vois pas une personne initier une commission d’enquête si elle en a peur. Dans son communiqué, elle a même invité la commission d’enquérir sur sa carte Platinum.

Quid d’une rencontre qu’il aurait eue avec la chef de l’État ? Navin Ramgoolam affirmera que c’est une fausseté.

Fake news ! Certains journaux sont en train d’agir comme des agents du MSM pour répandre cette nouvelle. C’est faux.

Est-ce que le PTr apporterait son soutien à la présidente ?

Je vous l’ai dit, le MSM est en train de faire diversion. Alors, s’ils disent cela, ça devient vrai ? Je viens de vous le dire. Le tribunal va juger la dame.

Voir la vidéo :

YOUR REACTION?

Facebook Conversations




Latest Posts