En foulant le sol mauricien, mardi 12 février, Fanny Glissant, productrice et co-réalisatrice du documentaire Les routes de l’esclavage, était loin de se douter qu’elle ferait face à la consternation des habitants du Morne...
Fanny Glissant

Ces derniers digèrent mal que la projection d’un épisode du film de cette descendante d’une esclave et d’un maître, et qui retrace le commerce mondialisé qu’a représenté la traite humaine puis négrière, se déroule au Green Village, à Coteau-Raffin. Un documentaire également diffusé sur France Ô et Arte.

La pomme de discorde, selon ces habitants, est que cette propriété appartient à Agathe Desvaux de Marigny, avec laquelle ils sont en conflit, pour une question de terre. Les premiers soutiennent qu’un terrain au Morne revient à leurs ancêtres alors qu’Agathe Desvaux de Marigny maintient que ce lopin de terre est une propriété privée achetée par son père en 1986 à un gros propriétaire terrien de la région.

Voir la bande annonce du documentaire :

YOUR REACTION?

Facebook Conversations




Latest Posts