Le président du Parlement a présenté des excuses après l'arrestation musclée d'une touriste britannique dans l'archipel.

YOUR REACTION?

C'est une séquence-choc, filmée dans l'archipel des Maldives, qui a été abondamment commentée sur les réseaux sociaux. On peut voir une touriste britannique, vêtue d'un maillot de bain deux pièces, être sèchement interpellée par des policiers qui lui reprochent notamment sa tenue. Une image très éloignée des eaux turquoise et des plages de sable fin d'un archipel avant tout connu pour le tourisme et notamment pour sa capacité à séduire les couples en quête d'une lune de miel idéale. Face aux critiques, les autorités des Maldives ont présenté des excuses.

Selon la police, la femme qui se trouvait alors sur l'île de Maafushi était vêtue d'une tenue « inappropriée », mais aussi ivre et aurait refusé d'obéir aux ordres quand il lui a été demandé de se couvrir. On l'entend notamment crier :

Vous êtes en train de m'agresser sexuellement.

Trois personnes essaient de la maîtriser et une autre de la dissimuler derrière une serviette. Elle a finalement été libérée deux heures après avoir été arrêtée, sans qu'aucune poursuite judiciaire soit engagée. Face à l'ampleur de cette affaire qui a provoqué un tollé outre-Manche, le commissaire de police Mohamed Hameed a reconnu que l'événement « semblait avoir été mal géré ». Il a ensuite présenté des excuses à la touriste britannique mais aussi au public. Lundi, c'est Mohamed Nasheed, le président du Parlement et ancien président de la République, qui a présenté à son tour des excuses. Il a aussi espéré que les autorités touristiques du pays invitent la ressortissante britannique à revenir dans l'archipel.

Le contraste des Maldives

Pour autant, les avis ne sont pas aussi unanimes aux Maldives. Ainsi, vendredi 7 février, un communiqué de la police demandait aux touristes de « respecter les sensibilités culturelles et les lois locales ». Dunya Maumoon, une ancienne ministre des Affaires étrangères, a de son côté regretté comment la police est intervenue, tout en estimant que la touriste « aurait dû respecter les normes religieuses et culturelles du pays », notamment dans le domaine vestimentaire.

Cette affaire symbolise avant tout le contraste des Maldives. Pour beaucoup, l'archipel se définit par ses paysages de carte postale. Mais c'est avant tout un pays où une très large majorité de la population est de confession musulmane et qui applique la charia. Les touristes n'ont que très peu de contact avec les habitants et sont en théorie cantonnés à des zones spécifiques, où ils peuvent s'habiller comme ils le souhaitent.

Voir la vidéo de l’arrestation :

Facebook Conversations




Latest Posts