Mahébourg a pris un autre cachet hier, samedi 12 septembre, parce que c’est la première fois que nous avons vu un tel rassemblement réunissant notre diversité, démarche inspirée d’un même esprit et d’un même but.

YOUR REACTION?

Mal conseillé, le gouvernement a voulu décourager la marche citoyenne et pacifique de Mahébourg en utilisant tous les subterfuges possibles et imaginables ainsi que des intimidations mais la foule bien au-delà de 75 000 personnes ne fut que plus motivée, enthousiaste et diverse.

Ce que les 75 000 manifestants, qui ont brandi massivement le drapeau national, réclament c’est un véritable renouvellement de la classe politique et une réelle transparence dans la conduite des affaires publiques.

Le mouvement de contestation a dorénavant une dynamique propre et il est indépendant des personnalités et est devenu vraiment citoyen. Certains voudraient que ce mouvement (qui pour l’instant n’a pas de leader) ait une vision claire et un projet de société bien défini. Il est encore tôt.

La dynamique propre d’un mouvement “complexe” n’empêche pas que tous ceux très actifs puissent avoir dans le même temps, sur de nombreux sujets, des intérêts et des engagements différents, voire contradictoires (question du welfare state, question tourisme et impact environnemental, exigence d’intégration des enclaves IRS et PDS dans le tissu urbain, rejet du modèle d’intégration à l’économie mondiale, l’urbanisation et les enclaves smart cities, question du droit de vote des mauriciens à l’étranger, refonte du système électoral, laïcité et subvention des associations socio-culturelles, légalisation du cannabis, niveau d’endettement maximal, niveau de la taxation, pension universelle, rôle du privé dans l’économie mauricienne, etc.).

Voir la vidéo :

Facebook Conversations




Latest Posts