Émoi au village intégré de Petite-Rivière, après le meurtre de Ritesh Gobin, 11 ans. Ce dernier a eu la gorge tranchée au cutter. Son agresseur, Sachin Teeree, ne serait autre ue l’ami d’enfance de son père. Il est passé aux aveux.
Sachin Teeree

Il voulait se venger du petit Ritesh Gobin. Car ce dernier aurait agressé son fils il y a deux ans, aidé d’autres amis. C’est ce que le principal suspect du meurtre du garçon de 11 ans, Sachin Teeree, 37 ans, a dit aux enquêteurs de la MCIT lors de sa déposition, hier dimanche 21 octobre.

Le maçon a fait la chronologie des événements lors de son interrogatoire. Il a ainsi raconté aux enquêteurs qu’il avait passé sa journée de samedi en compagnie du père de Ritesh, Suraj Gobin. Les deux hommes, originaires de Gros-Cailloux, ont grandi ensemble. Ils ont emménagé au village intégré de Petite-Rivière il y a deux ans. Ils habitent la même rue, seule une maison les sépare.

Sachin Teeree et Suraj Gobin auraient consommé de la bière ensemble en fin d’après-midi. Ensuite, les deux hommes sont partis chacun de leur côté. Vers 20 heures, alors que Sachin Teeree se rendait à la boutique, les enfants de Suraj Gobin l’auraient accompagné. Le maçon voulait s’acheter “ene bouteille fort”.

Il a expliqué aux policiers qu’il en aurait profité pour s’acheter un cutter. Sur le chemin du retour, au lieu de prendre la route principale, il a emprunté un raccourci qui tombe sur le terrain en friche. C’est là qu’il serait passé à l’acte. Il aurait saisi le petit garçon, qui marchait devant lui, pour lui trancher la gorge avec le cutter. Pour empêcher la soeur de ce dernier de crier, il lui aurait couvert la bouche d’une main. Cependant, la fillette serait parvenue à se libérer en lui mordant le bras. Sachin Teeree l’aurait, à son tour, mordue à l’épaule. Elle a réussi à prendre la fuite pendant la lutte. Le maçon a fait demi-tour pour rentrer à Gros-Cailloux.

Une équipe de policiers du poste de Petite-Rivière, menée par le sergent Guptar, s’est rendue sur le terrain en friche à la suite d’une requête d’un habitant de la localité. Une foule s’était massée autour du corps inerte de Ritesh Gobin, qui était allongé sur le dos. Le garçon avait une profonde entaille au cou et ses yeux étaient ouverts. La doctoresse Maudarbaccus, mandée sur les lieux, n’a pu que constater son décès. Le Dr Maxwell Monvoisin a effectué un premier examen du corps sur place avant qu’il ne soit transporté à la morgue de l’hôpital Jeetoo.

L’arme du crime a été retrouvée non loin du cadavre. Sachin Teeree, qui avait été dénoncé par la soeur de la victime, a été interpellé par l’équipe de la MCIT, menée par l’assistant commissaire de police Yeshwantdev Cally et les inspecteurs Satish Ramjheetun et Rishi Jugoo. Il marchait dans les rues de Gros-Cailloux, non loin de la maison de sa mère.

Dans la nuit de samedi à hier matin, le domicile du principal suspect a été saccagé. Quant à la soeur de la victime, elle a été examinée par une psychologue. Elle a pu donner sa déposition hier. Celle-ci corrobore la version de Sachin Teeree.

Voir la déclaration de la mère de la victime :

Source: L'Express Newspaper (22/10/2018)

YOUR REACTION?

Facebook Conversations




Latest Posts